Découvrez commentsoutenir les étudiantssourds ou malentendants en rendant les cours accessibles.

Pour plus d’informations sur Ava et ses solutions d’accessibilité, cliquez ici.

Maintenant que les vaccins contre la COVID-19 se répandent à travers la France et le monde, de nombreuses écoles/universités commencent à planifier le retour des étudiants en présentiel.

Beaucoup se réjouissent de ce retour à la “normalité”, mais pour certains étudiants, être dans la salle de classe signifie des obstacles supplémentaires à la communication, en particulier pour les étudiants sourds ou malentendants.

Comment pouvons-nous soutenir ces étudiants ayant des besoins particuliers?

Que vous soyez enseignant, responsable de l’accessibilité ou même un parent inquiet, si vous souhaitez apporter un soutien aux étudiants sourds ou malentendants, ceci est pour vous!

Nous avons rencontré Grace, qui travaille dans l’enseignement en tant que spécialiste des technologies d’assistance. Dans le cadre de ses fonctions, elle est chargée de veiller à ce que les salles de classe soient accessibles à tous les étudiants. Nous lui avons demandé de partager ses meilleures pratiques en matière d’accès à la communication en classe. Voici ce qu’elle a répondu :

1. Assurer un éclairage confortable


Un éclairage trop sombre diminue la lisibilité et un éclairage trop vif (comme un éclairage fluorescent intense) peut fatiguer les yeux. Les zones confortablement éclairées par la lumière naturelle sont les meilleures. (Assurez-vous également que la personne qui parle n’ait pas d’ombre sur le visage ou le soleil dans son dos, ce qui pourrait éblouir les personnes le regardant).

2. Réduire le bruit visuel

Les élèves sourds et malentendants utilisent souvent leurs yeux pour “écouter”. Tout comme le bruit de fond peut rendre difficile l’écoute,  l’agitation visuelle (motifs, graphiques clignotants ou en mouvement, etc.) peut rendre difficile la concentration visuelle sur les signes, la lecture labiale ou les expressions faciales.

3. Asseyez les gens en demi-cercle de façon à ce que toutle monde puisse voirtout ce qui se passe

Étant donné que les élèves sourds et malentendants écoutent souvent avec leurs yeux, il est important de disposer tous les participants de manière à ce que chacun puisse voir tout le monde en même temps. En général, la création d’un demi-cercle ou d’une disposition circulaire des sièges permet cela

4. Ne vous adressez aux gens que de face et lorsque vous avez leur attention

Si vous êtes situé derrière ou sur le côté, un élève sourd ou malentendant risque de ne pas saisir ce qui est dit car il n’entend pas bien dans cette direction. Obtenir l’attention d’un étudiant avant de communiquer avec lui—et s’assurer que vous êtes en face de lui, bien visible—maximise sa capacité à comprendre ce que vous dites

5. Utiliser des supports visuels pour expliquer les concepts

Étant donné que les élèves sourds et malentendants ont une relation visuelle avec le monde, l’utilisation de supports visuels tels que des images, des graphiques, des modèles et des gestes permet d’améliorer la compréhension.

6. Fournir des notes et des ressources

Pour les étudiants sourds et malentendants il est difficile de baisser les yeux et de prendre des notes sans manquer une partie du cours, des échanges.

Proposer des mini-pauses silencieuses dans le cours pour que les étudiants puissent prendre des notes, fournir des notes à l’avance ou fournir une transcription après coup sont autant de moyens de permettre aux étudiants d’écouter l’intégralité du cours et de le comprendre correctement.

Ava offre la possibilité d’enregistrer les transcriptions après une session de sous-titrage. En savoir plus sur l’utilisation d’Ava pour les sous-titres en direct et les notes !

7. S’adresser à l’étudiant, pas à l’interprète

Il arrive que les élèves fassent appel à des interprètes pour les cours. N’oubliez pas que l’interprète ne fait que fournir une voix, mais que l’élève est la personne qui parle. Le fait de regarder et de parler directement à l’élève lorsque vous communiquez avec lui ou que vous vous adressez à lui témoigne du respect.

8. Utiliser le moyen de communication préféré de l’élève

Chaque élève sourd ou malentendant est unique. Demandez-lui quelle est sa méthode de communication préférée et suivez cette voie. En tant qu’enseignant, vous avez l’occasion unique de défendre les intérêts de vos élèves. Si l’école ne prévoit pas d’aménagements pour leur style de communication, vous avez le pouvoir d’y remédier.

Ava propose un service “de défense des droits” pour aider les enseignants et les spécialistes de l’accessibilité qui tentent de soutenir leurs élèves. Contacter notre équipe pour plus d’informations.

9. Concevez votre cours en tenant compte de la conception universelle de l’apprentissage et proposez de multiples moyens de représentation, d’expression et d’engagement.


Source : https://jenseigneadistance.teluq.ca/mod/page/view.php?id=432

La philosophie de la Conception Universelle de l’Apprentissage (CUA) propose que l’éducation et l’expérience en classe soient aussi accessibles que possible pour tous—les étudiants de langue et de culture différentes, les introvertis, les extravertis, les étudiants handicapés, les étudiants plus âgés, et tous les autres.

Le respect des principes CUA vous aidera à créer une classe qui fonctionne pour tout le monde, y compris les élèves sourds et malentendants. En particulier, les principes CUA qui consistent à offrir des options de perception et des options d’expression et de communication, permettront aux élèves sourds et malentendants de travailler à partir de leurs points forts et de tirer le meilleur parti de leur expérience en cours.

10. Créer une culture de respect en classe

Il est difficile d’apprendre si l’on ne se sent pas en sécurité. La sécurité commence par la création d’une culture de classe qui respecte et valorise tous les élèves, y compris les élèves sourds et malentendants. Discuter des aménagements de manière amicale et confidentielle sont de grands pas dans la bonne direction.

11. Maintenir la communication ouverte avec l’étudiant

Il est important de garder une communication ouverte avec votre élève afin que vous puissiez tous deux vérifier l’efficacité des stratégies que vous utilisez

12. S’assurer que les étudiants soientinclus

Une grande partie de l’apprentissage, qui a lieu à l’université, est un apprentissage fortuit qui a lieu en dehors du cours proprement dit. Les étudiants sourds et malentendants ratent souvent des occasions d’apprentissage parce qu’ils ne peuvent pas participer aux discussions qui ont lieu avant et après les cours.

Assurez-vous que les élèves sont au courant des annonces et des événements importants. Encouragez une culture d’inclusion en fournissant des outils et des ressources permettant aux pairs de communiquer plus facilement.


Alors que nous retournerons bientôt en classe, il est important que nous fassions des efforts supplémentaires pour aider les étudiants sourds et malentendants afin qu’ils aient le même accès que tous les autres.

La situation sanitaire laisse présager tout de même un modèle hybride de l’enseignement qui va sans doute perdurer. Dans tous les cas, que ce soit en présentiel ou à distance sur des plateformes telles que Zoom, Teams, Meet et bien d'autres, ne laissons pas aux étudiants sourds et malentendants un accès partiel aux cours ni un accès limité aux interactions avec les enseignants et à la vie étudiante riche en échanges.

Comment pratiquez-vous l’accessibilité et l’inclusion pour vos élèves ? Partagez vos expériences avec nous dans les commentaires ci-dessous !

Pour plus d’informations sur Ava, cliquez ici

Post by Ava@avascribe
mai 29, 2022